GOING UNDERGROUND

« And the public wants what the public gets, but I don’t get what this society wants, I’m going underground » éructait Paul Weller dans les Jam. Emission de culture nerd et de rock’n’roll intègre, des lunettes 3D sur le nez et des vinyles sous le bras. Dossiers ciné, actu musicale, séries TV, artistes aussi cultes que morts et bon goût relatif.

HORAIRES DE DIFFUSION :

Voir la grille des programmes. En alternance avec TENTACULATION.

EMISSION DE LA SEMAINE :

Alors vous vous dites que la réhabilitation a ses limites, qu’on pioche dans le terreau discographique propre aux comptables, aux informaticiens et autres inspecteur des impôts, qu’on a visé dans le no man’s land de la chemise à jabot qui écoute en boucle Genesis et Emerson Lake and Palmer. Tu te plantes gravos, Bobby. On parle de mecs qui disent à un journaliste via un de leurs plus gros tubes qu’ils vont « le découper en pièces », des rois des hipsters quand ils enregistrent un live devant zéro spectateur, de musiciens arty qui ont des pochettes hyper classe où les cascadeurs prennent feu, de gars super punks qui crachent sur leur public et invectivent leur gouvernement. De gars cools sans qui Sacré Graal des Monty Python n’aurait pas existé. Bref, redécouvre PINK FLOYD comme si on ne t’en avait jamais dit du mal.
PLAYLIST :
Time
Echoes
One of these days
The happiest days of our lives
Comfortably numb
High hopes
Brain damage/ Eclipse
More? Click the link below :

Podcast

Facebook